Nike Free Run 3.0 v3

Cela faisait un moment que je souhaitais poster un commentaire de la Nike Free 3.0 v3 et il est grand temps puisque Nike vient de lancer la version 4. Cette paire occupe une place importante dans ma petite collection de chaussures car avec la Nike Mayfly, elle constitue mes premiers pas dans le monde du minimaliste (je suis d’autant plus intrigué par cette tendance après avoir lu le livre de Christopher McDougall "Born to Run" que je vous conseille d’ailleurs). Je pense que tout le monde ne partagera pas mon point de vue sur le fait que la 3.0 fasse partie d’une gamme dite « minimaliste », mais disons qu’avant d’aller dans l’extrême avec les Vibram FiveFingers par exemple, la Nike Free 3.0 constitue une bonne incursion dans le monde du minimalisme grâce à un poids très contenu (204g) tout en gardant un minimum d’amorti.

Souhaitant pousser le test assez loin, j’ai parcouru plus de 400km avec les 3.0 dont un marathon (la rochelle 2011)…même si tous les vendeurs vous diront que ces chaussures sont plus destinées à de la récupération qu’à de la compétition.

Bon il faut l’avouer, la Nike Free 3.0 n’est pas totalement « barefoot ready » car elle ne favorise pas une attaque avec le médio-pied ou l’avant-pied comme comme les Vibrams, mais alors pourquoi ai-je tant apprécié ces chaussures? Voici une tentative d’explication en 5 points:

 

1. Confort: Peut-être la raison principale pour laquelle je souhaitais courir avec la 3.0. Elles sont ultra confortable (j’ai réellement l’impression d’être dans mes chaussons). Même après un marathon, je me sentais super bien. Elles sont bien ventilées et cela m’a permis de ne pas trop transpirer. 

2. Poids: Le Free 3.0 est une chaussure très légère. 204g sur la balance. Le même poids qu’une Brooks Pureconnect par exemple, chaussure clairement orientée minimaliste.


3. Drop: Je ne connais pas exactement le drop de la Free 3.0, mais une chose est sûre, elle possède une hauteur au niveau du talon beaucoup plus faible que les chaussures de course les plus traditionnels.  


4. Silence: Cela peut paraître étonnant mais ces chaussures sont silencieuses. Oui c’est étrange de considérer ce facteur comme un avantage mais lorsque vous les avez au pied vous n’entendez presque plus vos pas frapper le sol.


5. Flexibilité: Un des gros point fort de cette chaussure est clairement sa flexibilité principalement dû à une semelle profondément rainurée (voir image ci-dessous). La Free 3.0 est peut-être la chaussure la plus flexible que j’ai eu l’occasion de porter. 

 

Compte tenu des caractéristiques ci-dessus, je considère la Nike Free 3.0 comme un choix judicieux pour effectuer une bonne transition entre une chaussure traditionnelle et une plus orientée minimaliste. Mais, une chose importante à retenir: avec toutes nouvelles chaussures, et en particulier avec des chaussures orientées minimalistes, N’EN FAITE PAS TROP !!! - donner à vos pieds et à vos jambes le temps de s'adapter à vos chaussures, et surtout résister à l'envie d'en faire trop, trop tôt.

 

Pour conclure, je dirais que la Nike Free 3.0 v3 est clairement l’une de mes chaussures préférées à ce jour. Elles constituent une espèce d’avatar entre une chaussure traditionnelle et une minimaliste. En plus, grâce au service Nike ID (dont j’avais parlé précédemment) vous pouvez les customiser à votre guise. 

 

 

Pour toutes ces raisons la Nike Free 3.0 v3 mérite amplement ces 4 jogins sur 5 possible:


 

Prix constatés:

 

 

 

Écrire commentaire

Commentaires : 0