Quechua Extend 0-12


Je ne cours pas encore de trail (même si j’y pense fortement ces derniers temps) mais lorsque je participe à une course (Marathon et semi) je cours toujours en autonomie totale avec ma boisson et mon ravitaillement. Un choix personnel après avoir rencontré de multiples déconvenues lors de ravitaillements.

 

Bref, après avoir usé 2 camelbags ces 3 dernières années, je cherchais un sac à dos hydratation pouvant répondre à mon petit cahier des charges : très léger, bénéficiant d’un système de maintien bien pensé et accessoirement dans un budget raisonnable. Comme d’accoutumé, j’ai réalisé mon petit benchmark entre visites de divers sites spécialisés, lectures de blogs et déplacement en boutiques.

 

 

Après avoir éliminé les produits vraiment trop haut de gamme (Salomon, North Face en particulier), mon choix s’est tourné vers le dernier né de la gamme Quechua, le Extend 0-12L. Au vu du succès rencontré par leur dernier modèle Trail qui a été en rupture de stock pendant très longtemps et des spécifications techniques de ce nouveau modèle, j’ai décidé de l’acquérir.

Les premières petites sorties m’ont conforté dans mon achat. En effet, son mesh est vraiment très extensible, on peut stocker pas mal de chose dans ce sac. Comme convenu ça légèreté est exceptionnel (260g à vide sur la balance), et je dois dire qu’il épouse parfaitement les courbes de mon dos. Pour les vrais trailers (que je ne suis pas), il est équipé d’attaches pour fixer des bâtons et de 2 poches sur les hanches (très pratique).

Je décide donc de le prendre pour un test grandeur nature : le marathon de Madrid (22 Avril 2012). Je charge donc la poche à eau d’un litre du précieux liquide ainsi que de tous les accessoires nécessaires pour courir en autonomie (Gels, raisins secs, lecteur MP3, …) et bidouille 2,3 petites choses pour l’améliorer (photo ci-dessous). 

Histoire de ne pas avoir les lanières au vent
Histoire de ne pas avoir les lanières au vent

Tout se déroule parfaitement jusqu’au 20ième kilomètres où je sens un léger choque dans mon dos… la poche à eau a cédée (photo ci-dessous) !!! Bilan, j’ai dû courir les 22 derniers kilomètres avec une poche à eau tombée au fond du sac…une vraie galère.

La qualité n'est pas au RDV
La qualité n'est pas au RDV

Le SAV Décathlon a bien fait son boulot et m’a changé gratuitement le sac. Toutefois, le problème de solidité de la fixation de la poche à eau subsiste.

Il semblerait aussi que certains trailers aient rencontré des soucis au niveau du Mesh qui se déchirerait trop facilement lors de parcours en sous bois (je ne l’ai pas expérimenté moi-même).

Un denier bémol concernant ce sac. Il ne dispose d’aucun moyen de fixation du tuyau à eau ce qui s’avère assez gênant lors de son utilisation. Un système tout simple de clip aurait été un plus indéniable (pour un coût dérisoire).

 

En conclusion: un sac bien pensé avec un rapport poids, praticité, prix excellent face à la concurrence. Toutefois, la finition n’est pas forcément au rendez vous avec une qualité de fabrication perfectible ce qui justifie ses 2 jogins: 

 

Avantages

  • Poids (260g)
  • Système de fixation efficace
  • Prix

Inconvénients

  • Qualité de fabrication
  • Quelques aspects pratiques oubliés

 

Pierre

Écrire commentaire

Commentaires : 0