Courir pour le plaisir - une vraie cure de jouvence !

Je ne suis pas coutumier de ce genre de billet d’humeur mais en ce mercredi ensoleillé de fin d’été, j’ai envie de clamer mon amour du running. Alors oui, nous avons eu une relation quelque peu chaotique ces deux derniers mois avec une baisse de motivation après le marathon de Paris, un vrai coup de cœur pour le trail et une rechute avec l’apparition du syndrome essuie glace qui m’a empêché de courir pendant près d’un mois et demi. J’ai donc raccroché mes chaussures pendant près de 6 semaines et me suis essayé à d’autres sports (Crossfit, natation, cyclisme, …) histoire de me maintenir en forme et d’éprouver ma passion pour la course à pied.

J’ai profité de mes deux semaines de vacances pour me remettre à courir tranquillement mais avec un seul objectif : Courir pour le plaisir ! c’est à dire sans chrono, sans plan d’entrainement, sans montre GPS ou autre cardiofréquencemètre, juste moi et mes sensations . Eh bien ce fut une vraie cure de jouvence. J’ai mis à profit mon tour de l’Ouest de la France à moto pour aller courir dans des endroits magiques. Plages Malouines, pinède du bassin d’Arcachon, collines de Montauban, chemin de halage du canal du midi, garigue nîmoise, plage interminable de Port Barcarès et mon genou ayant décidé d’éteindre l’essuie glace, j’ai pu profiter pleinement de ces sorties plus ou moins longues, où le temps n’importait pas, seul le plaisir comptait.

Je ne saurais donc que trop vous recommander de revenir au basique et de réapprendre à courir que par et pour le plaisir. Pour ma part j’ai retrouvé l’instinct running et je me suis fixé pas mal d’objectifs pour cette fin d’année (je reviendrais dessus ultérieurement).

 

Vive le running !  

 

Sportivement

 

Pierre


Écrire commentaire

Commentaires : 0