Test – Mizuno Wave Sayonara

Wave Sayonara
Wave Sayonara

Dans le cadre de ma participation au 20km de Paris avec la Team Press Mizuno, j’ai l’opportunité de m’entrainer depuis quelques temps déjà chaussé des dernières Wave Sayonara. Un modèle vraiment bien né, bénéficiant des dernières nouveautés de la marque Japonaise. Alors m’ont-elles rendues U4IC (prononcez « euphorique »)?

 

Condition du test

Je cours avec les Wave Sayonara depuis 2 mois maintenant. Principalement depuis début Aout car mon TFL (tenseur du fascia lata pour les intimes) me faisait souffrir jusque là. J’ai parcouru environ 300km depuis principalement sur des chemins de halage et sur bitume. J’ai aussi effectué quelques séances de fractionné sur pistes afin d’éprouver le dynamisme de ces nouvelles Mizuno.

Premières impressions

La remplaçante des feu Wave Elixir et Wave  Precision est bien née. Avec ces 230g, elle se place dans la même catégorie que des Kinvara 4 ou des Flyknit Lunar+, combinant un très bon amorti avec une empeigne ultra légère d’un seul tenant. Elle bénéfice de la nouvelle technologie U4IC qui allège drastiquement la semelle intermédiaire tout en conservant d’excellentes qualités d’amorti. Elle se démarque aussi de ces concurrentes par un drop assez important de 10mm. Et pour les fashionistas du running, Mizuno nous propose un modèle vraiment réussi avec des courbes harmonieuses et un choix de coloris hommes (Bleus ou Blancs) ou femmes (Rose) classiques mais efficaces.

Aucun risque qu'un caillou vienne sournoisement se loger sous votre pied
Aucun risque qu'un caillou vienne sournoisement se loger sous votre pied

Les plus

Je n’ai que très rarement couru chaussé de Mizuno et je dois dire que ces Sayonara ont été une belle découverte. Le confort est au rendez-vous. Elles sauront ménager vos pieds avec une bonne aération grâce à son mesh respirant et une toe box (trop) large pour convenir à tous types de pieds. Ce ne sont peut être pas les chaussures les plus légères que j’ai eu l’occasion de porter mais elles savent très vite se faire oublier pour des coureurs de poids moyens. La semelle offre un très bon grip, même sur chaussée humide et surtout aucun caillou ne pourra venir se loger sous cette dernière. Elle offre aussi un dynamise correct grâce à son drop de 10mm même si je trouve que ce n’est pas son point fort.

Mes Sayonara tunée façon Xtenex
Mes Sayonara tunée façon Xtenex

Les moins

Cette chaussure est une réussite indéniable et de ce fait les points faibles ne sont pas légion. A l’usage, je lui en ai quand même trouvé quelques uns. Tout d’abord, un léger manque de dynamisme qui provient d’un amorti trop prononcé. Un phénomène que j’avais déjà rencontré avec les LunarEclipse. La toebox que je trouve un poil trop large pour mon pied très fin et qui me dérange quelque peu dans le guidage de ma foulée. Et j’ai assez rapidement remplacé les lacets par des Xtenex car ils avaient tendances à se délacer lors de sorties longues.

Verdict

Comme je le mentionnais, j’ai été très agréablement surpris par ces Wave Sayonara avec à la clé de très bonnes sensations de CAP. Souplesse, légèreté et accroche sont au rendez-vous. Toutefois, la nouvelle semelle U4ic ne m'a pas rendu totalement "euphorique" car offrant trop d'amorti à mon goût au détriment d'un certain dynamisme. Mais force est de constater que ces chaussures sauront des compagnes idéales pour vos entrainement de tous les jours et plus si affinité.

Ah oui, point important. Je remercie MIZUNO de m'avoir donné l'opportunité de tester ce modèle.  

Caractéristiques techniques

  • Poids : 230g en 42
  • Drop: 10 mm
  • Profil coureur : poids moyen
  • Usage : entrainement
  • Terrain : route/piste
  • Type de pied : neutre
  • Type d’attaque: tous types
  • Technologies :U4IC, Wave

Sportivement

 

Pierre


Écrire commentaire

Commentaires : 0