Test du dossard 3190 - Ecotrail 2014

1600 D+ et c'est déjà pas mal !
1600 D+ et c'est déjà pas mal !

J’aime beaucoup cette expression qui dit «chacun son Everest». Pour ma part, courir les 80km de l'écotrail en était un, ou tout du moins l’un des derniers camps de base car je pense que l’on peut toujours faire plus, aller plus loin. Ces 80km représentaient donc une terra incognita pour moi, je n’avais jamais couru plus qu’un marathon et je ne savais pas comment mon corps allait réagir à un effort prolongé. Je pourrais donc faire un récit de course didactique en déroulant l’historique de ma course mais raconter une aussi longue épreuve s’avère être une narration que je ne vois pas effectuer. Non, faisons les choses différemment en me considérant comme un sujet de test. Eh oui, comme tout bloggeur qui se respecte, j’ai le test facile. Alors cette fois-ci, je vais tenter de faire un retour d’expérience sur le dossard 3190.

Photos souvenirs avec Greg avant le départ
Photos souvenirs avec Greg avant le départ

Condition du test

un Samedi absolument magnifique sous un soleil printanier très agréable voir même trop généreux en milieu d’après midi. Le parcours de 78.2 km pour être précis, comportait 90% de sentiers. Le dossard 3190 bénéficiait de tout l’équipement obligatoire demandé par l’organisation : Frontale, couverture de survie, téléphone mobile, gobelet, brassard réfléchissant, réserve d’eau de 1.5 litre et surtout réserves alimentaires un peu spéciales. Pas de gel pour le rookie du trail mais des Dragibus, pas d’IsoStar mais un mix maison (eau/sucre roux/citron/sel), pas de bars énergétiques mais 3 pains au lait avec jambon et emmental et des noix de Macadamia pour agrémenter le tout !

NDRL : la gestion de l’alimentation était ma grande appréhension pour cette épreuve et je dois d’ailleurs spécialement remercier Jean Pierre, Philippe et Adrian pour leurs conseils avisés et très utiles sur ce sujet.

Trop chargé le 3190
Trop chargé le 3190
Changement de pneumatique au 62ième!
Changement de pneumatique au 62ième!

J'ai aimé

  • La préparation: apprendre à courir lentement à allure écotrail. J'avoue avoir eu quelques difficultés avec ce concept mais j'y ai pris beaucoup de plaisir in fine.
  • La semaine avant course: je ne sais pas à quel point mon régime d’avant course m’a été bénéfique mais je pense que le combo St Yorres, Malto, spiruline et pâtes n’a pas pu me faire de mal.
  • La gestion de la course: non pas que j’ai excellé en la matière mais j’ai aimé le fait de devoir réellement gérer mon allure, mes ravitaillements et même mon changement de chaussures à 12km de l’arrivée.
  • Le soutien des proches: avoir ma famille et des amis à quelques endroits de la course a été vraiment très précieux psychologiquement.
  • De bons conseils: j’ai vraiment reçus des conseils utiles de la part d’amis plus expérimentés que moi que j'ai su mettre à profit.
  • Etre un finisher: franchir ce podium à l’arrivée était juste un bonheur absolu dans ma jeune carrière de runner amateur !
Xmen cyclope is in town
Xmen cyclope is in town
Proud to be a finisher
Proud to be a finisher

J'ai moins aimé 

  • Trop chargé: une erreur de jeunesse probablement. Pas besoin de prendre le paquet d’Haribo en entier, pas besoin de 3 pains au lait, j’aurai pu / dû optimiser mon pactage. 
  • Moment de solitude: j’avoue que certaines lignes droites dans les forêts de l’ouest parisien m’ont semblé interminables avec personne devant ni derrière, une drôle de sensation car j'ai l'habitude d'être entouré en permanence lors des courses sur bitume. 
  • Issy les moulineaux: les derniers kilomètres surtout entre Meudon et Issy les moulineaux sont vraiment désagréables. Vous êtes au milieu de la circulation, vous devez vous arrêter au feu rouge. Bref galère.

 

Verdict

Le dossard 3190 a révélé des aptitudes certaines pour le trail, réalisant un temps bien meilleur qu'initialement escompté (objectif de 9h et une arrivée en 8h31).  Il a pris énormément de plaisir à parcourir ces 80km mais avant de pouvoir gaillardement utiliser ses 2 points UTMB il faudra qu'il capitalise sur cette course car beaucoup de choses peuvent être améliorées dans la gestion d'un tel effort.

Caractéritiques techniques

  •  Prix: 87€
  • Distance: 78,2 km
  • Nombre de participants: 2000
  • Temps réalisé: 8h31m58s
  • Temps maximal de l'épreuve : 13h00
  • Place: 181ième
  • Poids : 6000 calories de brûlées et -2.5 kg sur la balance (ça fait quelques BigMac de retard)
  • Profil coureur : - 75 kg
  • Terrain : 90% de sentiers (le reste bitume)
  • Type d’attaque: mezzo pied... pas plus de 10km/h
  • Equipements: Vêtements Mizuno, Salomon Skinpro 14+3, Altra LonePeak, Chaussettes Injinji. lunette Raptor de Sinner.
  • Technologies : Dragibus, Jambon Herta et Leerdammer 

 

Sportivement

 

Pierre


Écrire commentaire

Commentaires : 3
  • #1

    Thepinkrunner (dimanche, 13 avril 2014 14:24)

    Sacrée belle Perf en tout cas, je dis respect et Bravo à toi.
    Bonne récup et à très bientôt j'espère !

  • #2

    freerunner (mercredi, 21 mai 2014 22:58)

    c'est pas l'everest mais bon c'est quand meme 80 kms:)
    bravo pour ta course et comme tu le dis tu as encore plein de choses à améliorer
    moi pour le moment mon maxi est à 73 km donc respect!
    http://runfreerunner.wordpress.com

  • #3

    Pierre (jeudi, 22 mai 2014 13:03)

    Merci pour ton message, j'espère avoir l'opportunité de refaire un telle course car c'était vraiment du bonheur !

    A+