Skechers Gomeb speed 2. Je vais les rebaptiser les Go Pierro !

Skechers c'était la marque fétiche de Britteney Spears, voilà à peu près tout ce dont je me souvenais de cette marque. C'est surtout lors de l'Expo running 2013 où je me suis aperçu à quel point cette marque américaine investissait dans le monde du running avec pour fer de lance Meb Keflezighi (vainqueur des marathons de Boston en 2014 et NYC en 2009) et sa chaussure, la GoMeb. Présentation donc de la deuxième livrée de cette racer ultra légère.

Conditions du test

Pour les avoir testées je les ai bien testées. A ma montre j'ai effectué à ce jour 186km avec ces souliers américains accrochés à mes petons. Et le programme fut varié avec de la piste,  du bitume par temps sec et les bords de seine. Je ne les ai pas utilisées par temps de pluie car les pods de la semelle ne m'inspirent pas confiance en terme d’adhérence. 

Les plus

Il est vrai que je suis de nature plutôt positive et que je m'enthousiasme aisément mais là chers amis, nous sommes en présence d'une vraie belle surprise. Ces chaussures ont dû être conçues avec mon pied pour modèle. Elles remplissent parfaitement mon cahier des charges en terme de chaussures typées compétition. Tout d'abord, avec 190g sur la balance, mise à part des Vibram 5 fingers, on ne trouve guère mieux sur le marché. La toebox épouse parfaitement mon pied relativement fin me procurant un très bon feeling en terme de guidage de ma foulée.  

Surfant toujours allègrement sur la tendance "courir naturel" ces chaussures vous obligeront à adopter une foulée médio-pied avec sa semelle incurvée et son amorti de 19.5mm au milieu de la semelle (système GoRun) pour un total de 4mm de drop. 

Et dernier point: l'esthétisme. Bon c'est clair que ce critère ne nous fera pas courir plus vite mais ces Skechers sont plutôt sympas. je les ai même pas mal portées cet été pour me promener en ville. 

Les moins

Ces chaussures ne conviendront pas à tous. Je dirais même qu'elles sont relativement exigeantes. En effet, les points positifs que je vous mentionnais plus haut peuvent se transformer en aspects négatifs pour certains. En effet, sa toebox ultra fine ne conviendra pas aux coureurs habitués à courir avec des palmes (type Altra) et son amorti très faible ne sera pas idéal pour les coureurs attaquants par le talon. A voir aussi comment elles se comportent dans le temps car certains matériaux (type le mesh) me semble délicats.


Verdict

Comme bon nombres de mes confrères Bloggers dont mon comparse Jahom, j'ai vraiment été bluffé par ces chaussures. Le mix légèreté, drop, chaussant est juste parfait. Et puis soulignons un rapport qualité prix à faire pâlir de jalousie les marketeux de chez Décathlon (99€). Même s’il est difficile de classer ces Gomeb dans une catégorie précise (pas tout à fait minimaliste pas aussi racer qu'une Brooks T7) j'ai vraiment de super sensation de running avec ces chaussures aux pieds. Je pense les utiliser pour mes prochaines courses (distance semi maximum). Gopierro !

Les plus

  • poid plume (190g)
  • Toebox très fine
  • Esthétisme
  • Rapport qualité / prix

Les moins

  • Pas universel pour un sou
  • Chaussures exigeantes

Sportivement 


Pierre


Écrire commentaire

Commentaires : 0