Team TomTom / 20km de Paris - Part 2 (l'épilogue)

PhotoRunning / Fred Poirier
PhotoRunning / Fred Poirier

La météo d’hier était inversement proportionnelle à ma satisfaction d’avoir amélioré mon record personnel sur ces 20km de Paris. 1h17h55s à mon montre (temps officiel 1h18m05s - FCUK). Mais revenons sur cette matinée riche en émotion et en sueur. Le RDV a était donné à 8h45 sous la tente Mizuno gonflée pour l’occasion. Je retrouve énormément de têtes familières (Seb, Philippe, Greg, Florent…) et toute la team Tomtom qui tout comme cette tente était prêt à en découdre avec le bitume parisien. Petit café et briefing d’avant course où chacun à un objectif soit en tête ou soit gribouillé sur sa main à l’image d’Estelle. A 9h15, nous quittons la « paisible » esplanade du champs de mars pour rejoindre le point d’Iéna où la quiétude n’est plus de rigueur.

Le vaisseau amiral de la team !
Le vaisseau amiral de la team !

Step 1 – Le fight

Nous tentons de nous frayer un chemin avec Arnaud et finissons par retrouver nos SAS respectifs. Comme avant chaque course, un chouilla de stress commence à me chatouiller l’échine mais disparait aussi vite qu’il est venu car je retrouve des partenaires qui je le sais me seront d’une aide précieuse pour cette course : Adrien, Philippe, Salvio. Le coup de canon est donné pile à l’heure et la masse de coureurs dégorge de ce goulot d’étranglement que constitue ce pont. Eh oui, le départ des 20km s’apparente plus au départ d’un triathlon qui aurait lieu dans le canal de L’Ourcq : ça cogne, ça frictionne, ça se faufile comme ça peu… bref une vraie foire d’empoigne de laquelle il faut s’extirper au plus vite.

Crédit à JC !
Crédit à JC !

Step 2 – ça galope !

Une fois ce départ scabreux passé, les choses rentrent dans l’ordre avenue Poincaré. Je me mets au diapason des foulées hypnotiques de Philippe qui dès le début impose un rythme soutenu (3’46). Arrivée au pont de Suresnes, je sens que Philippe à un coup de pompe (il mettra le clignotant quelques kilomètres plus loin). Je passe l’oriflamme des 10km en 38’20 à 30 secondes à peine de mon RP sur cette distance. Mes sensations sont encore bonnes mais les tunnels de l’avenue de New York me laissent légèrement hagard. C’est à ce moment qu’une fusée orange me rejoint, un encouragement et il continue sa route. C’était Adrien bien entendu et cela me redonne cette motivation qui commençait à me quitter. Je lui prends la roue ou plutôt les Newton (comme je le fais depuis 2 mois maintenant aux Etoiles du 8ième) et je ne le quitterai plus jusqu’à la ligne d’arrivée. Merci donc à mes deux compères Philippe et Adrien pour leur coup de pouce respectif. 

Les smiles après la douleur !
Les smiles après la douleur !

Step 3 – Le repos des forçats du bitume

Je rejoins l’équipe Tomtom sous la tente où une collation nous attend et surtout 2 tables de massage avec 2 étudiantes venant peaufiner leurs techniques sur nos corps endoloris ! au fur et à mesure que les minutes s’égrainent, la tente s’emplit et les débriefs de courses s’enchainent. Autant d’histoire que de coureurs : Estelle, chafouine de ne pas avoir atteint son objectif pour quelques secondes, JP, satisfait d’avoir fait sa sortie longue sereinement dans le cadre de sa prépa marathon de NYC, Samuel, heureux d’avoir participé à cette aventure avec sa promise, Arnaud, se disant qu’un marathon est probablement envisageable, Hubert, d’avoir eu de bonnes sensations après une semaine sous la couette (ndlr : pour maladie)… bref, je crois que ce moment d’après course reste un moment que j’affectionne particulièrement car chacun livre à chaud ses émotions, ses ressentis, ses douleurs, le filtre de la réflexion n’ayant pas encore édulcoré leur discours. La finalité de toute cette histoire et comme je le disais dans mon post précédent, est que le running restera par essence un sport individuel, mais que le partage lui fait prendre une autre dimension… un challenge personnel, une aventure collective !!!

 

Merci TomTom

Merci à l’agence EPIC

Merci à l’équipe Mizuno

Et surtout merci à toute la team Tomtom !


Pierre


Écrire commentaire

Commentaires : 2
  • #1

    Fanny (Trail&CO) (mardi, 14 octobre 2014 09:11)

    Bravo à toi et à toute l'équipe TomTom !! Et alors alors Estelle elle a mis combien de temps ?? :D

  • #2

    Pierre (mardi, 14 octobre 2014 14:36)

    Merci Fanny. Estelle avait bien noté 1h45 sur ma main, et elle finit 52 secondes après on objectif ;-)