Free to run – Une ode à la course à pied

Cela fait bien longtemps que je n’avais pas ressenti de telles émotions en regardant un documentaire. Des émotions qui vous poussent à agir et dans ce cas précis, qui vous poussent à chausser des baskets et aller courir. Je pense que la dernière fois remonte à mon adolescence lorsque j’ai découvert le documentaire de Michael Jordan intitulé « Come fly with me » qui m’avait littéralement mis une balle orange dans les mains.

Ce documentaire réalisé par Pierre Morath, un journaliste historien Suisse, ancien athlète de haut niveau de son état, retrace l’histoire de la course à pied de ces cinquante dernières années  au travers de personnages emblématiques tels que Katherine Switzer, Fred Lebow ou Steve Prefontaine qui ont contribué grandement à amener le running à son état du moment : une lame de fond sociétale qui entraîne des millions de personnes dans le monde à retrouver le plaisir de courir.

La légende Pre !
La légende Pre !

Vous découvrirez donc l’histoire passionnante de Steve Prefontaine, le James Dean de la course à pied qui a réussi grâce à une volonté et un charisme indéniable à faire passer les athlètes américains du statut d’amateurs désargentés à professionnels rémunérés pour leur performance. Vous plongerez aussi dans les années 60 où la place de la femme dans la société est en train de drastiquement changer. Cette épisode est marqué par la lutte de Katherine Switzer pour faire accepter les femmes dans l’athlétisme et vous découvrirez des images uniques de son fait d’arme; sa participation au marathon de Boston en 1967.

Un grand pan du documentaire est consacré à l’organisation du marathon de NewYork mettant en avant l’énorme machine qu’est devenu cet événement et les dérives liées au running business. Durant ce passage, vous découvrirez que notre bloggeur national Jean Pierre RunRun fait une apparition dans le cadre du non marathon de NewYork 2012.

Katherine et ses chaperons en 1967 à Boston
Katherine et ses chaperons en 1967 à Boston

Le vieux continent n’est pas totalement oublié dans Free To Run. En effet, l’histoire du magazine

Spiridon vous sera narrée et elle comporte plein d’anecdotes toutes plus passionnantes les unes que le autres.  

Vous l’aurez compris, j’ai beaucoup apprécié ce documentaire. Ma passion pour la course à pied biaise probablement quelques peu mon objectivité mais je suis persuadé que les non initiés trouveront aussi énormément de plaisir à le visionner. Certains esprits chagrins pourront  peut être avancer le fait que ce documentaire soit trop américanisé mais New York n’est il pas le berceau du renouveau du running moderne ?

 

Allez, courez ce 13 Avril dans l’une des salles qui diffusera ce documentaire (MK2 Beaubourg, Publicis cinéma, ...). Et si je n'ai pas réussi à vous donner l'envie, peut être que ce trailer le fera mieux que moi ;-)

 

Sportivement

 

Pierre


Écrire commentaire

Commentaires : 0