Stimium MC3 le petit kick qui fait du bien

Suite à mon méga coup de pompe après mon écotrail 80km de mars dernier, je me suis mis à la recherche de moyens qui pourraient me permettre de me remettre sur pied rapidement. J’ai donc utilisé les bonnes vieilles recettes censées être les plus efficaces : repos, étirement, arrêt du sport pendant quelques jours et alimentation équilibrée. J’ai toutefois décidé de  me donner un petit coup de pouce en utilisant Stimium MC3 pour maximiser ma récupération. Un complément alimentaire à base de malate de citruline, un ingrédient bien connu des sportifs.

Un protocole pas trop contraignant

Comme je le disais, j’étais vraiment down physiquement après cet écotrail. 3 jours après la fin de ma course,  j’ai donc eu recours à Stimium afin d’évaluer les effets que ce complément alimentaire pourrait avoir sur ma phase de récupération. Je me suis donc procuré trois petites boites et j’ai suivi scrupuleusement le protocole de 3 sticks par jour pendant 20 jours préconisé lors d’une phase de baisse de forme. Pas toujours évident de ne pas oublier la prise d’un stick tous les 5 heures environ, mais comme le goût m’a particulièrement plus (j’aime beaucoup le citron) cette tâche m’a semblé assez aisé et je n’ai manqué aucun RDV. 

Parlons résultats

J’entends et lis beaucoup de commentaires divers et variés sur les compléments alimentaires. J’ai donc décidé de me faire mon propre opinion sur le sujet. Je ne suis en aucun cas un spécialise de la nutrition et ne suis absolument pas coutumier dans l’utilisation de ce genre de produits donc il m’est difficile de faire objectivement la part des choses entre l’effet placebo et les effets réels sur ma récupération. Cela étant dit, après 20 jours d’utilisation, voici les effets que j’ai pu ressentir en ayant consommé du malate de citruline :

  • Jour 1 à 5

Les premiers jours, rien de particulier. Je n’ai fait aucun type de sport durant cette période. Cela m’a par contre obligé à beaucoup m’hydrater à chaque prise du stick.

  • Jour 6 à 15

J’ai recommencé à courir au bout de 9 jours après ma course. Pas forcément beaucoup de motivation pour me remettre à la CAP, toujours assez « mout » mais j’étais de nouveau sur pied sans douleurs musculaires particulières et dans un état de forme général plus bon.

  • Jour 16 à 20

J’ai repris officiellement mon entrainement pour les 180km de l’ultramarin 19 jours après la fin de l’écotrail. Je n’étais toujours pas à 100% mais j’avais retrouvé un mental plus combatif et surtout l’envie de repartir gambader en forêt était là. Je tiens à souligner que je n’ai subi aucun effet indésirable durant cette période.

Bilan

Ce programme que j’ai suivi me rappelle l’utilisation de l’électrostimulation. En effet, en l’absence de données chiffrées qui me permettraient d’évaluer objectivement les résultats, il est assez difficile de dire exactement les effets qu’a pu avoir Stimium. Je parle donc plus de ressenti ce qui est assez subjectif. Comme je vous le disais, après environ 18 jours j’étais presque 100% opérationnel, je me sentais de nouveau prêt mentalement et physiquement à me remettre sérieusement à l’entrainement et je n’ai ressenti aucun effet négatif sur ma santé, bien au contraire. 

 

Sportivement

 

Pierre


Écrire commentaire

Commentaires : 0